Audit ISO: qu'est-ce que cela signifie et comment se préparer ?
Partager sur vos réseaux sociaux

 

Un audit ISO est un terme fondamental qui implique de vérifier que vous faites vraiment ce que vous dites que vous faites.

Au cours de l’audit ISO, vous:

– Vérifiez que le cadre d’administration est conforme à la norme ISO applicable.

– Vérifier que les procédures établies pour atteindre les objectifs de qualité sont appropriées.

– Vérifiez que les problèmes au sein de votre structure ont été résolus.

– Recherchez les améliorations pouvant être apportées au système de management.

 

La définition ISO du terme «audit» est la suivante:

“Un examen systématique et indépendant pour déterminer si les activités liées à la qualité et les résultats qui en découlent sont conformes aux dispositions prévues et si ces mesures sont mises en œuvre de manière efficace et permettent d’atteindre les objectifs.”

.

Il existe 3 principaux types d’audits ISO:

 

Audit de première partie – autrement appelé audit interne. Ces audits sont généralement menés à l’intérieur par votre propre personnel (qui sont prêts à mener à bien les revues de direction aussi), ou ils peuvent être effectués par une organisation externe à votre avantage si vous ne disposez pas de suffisamment de ressources.

 

Audit de deuxième partie – autrement appelé audit de fournisseur. Ces examens sont généralement effectués par les auditeurs principaux de votre organisation et visent à garantir que les organisations qui vous fournissent des éléments / services accomplissent ce qu’elles affirment. Une fois de plus, ces examens peuvent être effectués par une organisation externe si vous ne possédez pas le personnel qualifié.

 

Audit par une tierce partie – également appelée audit de certification. Ces audits sont constamment effectués par un auditeur de l’organisme de certification. Ces audits doivent permettre d’obtenir la certification ou l’accréditation de l’importante norme ISO par un organisme agréé.

 

Les audits peuvent (et doivent parfois) être dirigés contre n’importe laquelle des normes ISO, y compris ISO 9001, ISO 14001, OH & S 18001, AS9100, ISO 13485, TS 16969, ISO 27001.

Un exemple de ceci peut être trouvé dans ISO 9001 sous la clause 8.2.2:

“L’organisation doit réaliser des audits internes à intervalles planifiés pour déterminer si le système de management de la qualité est conforme.”

 

Comment se préparer à l’audit ISO?

 

Voici six astuces pour impressionner l’auditeur et acquérir votre certification ISO lors de la première tentative de certification.

 

  1. Soyez prêt

 

La certification ISO doit être un processus d’organisation vivant, constamment actualisé et amélioré. Pour que cela soit valide, vous devez établir un calendrier des tâches, des audits intérieurs et des revues de direction- et vous y tenir. La chose la plus inacceptable que vous puissiez faire est de ne rien préparer un mois avant l’audit et après cela, essayez de vous dépêcher de tout terminer.

 

2. Prendre au sérieux l’audit interne

 

La réalisation d’un audit interne approfondi vous permettra d’obtenir les véritables problèmes de non-conformité avant l’évaluation finale. L’audit interne peut également familiariser le personnel pour le processus de d’audit final.

 

3. Mettre en œuvre des actions correctives

 

Vous devez prendre des mesures correctives pour limiter les problèmes intermittents lorsqu’ils sont distingués. Un événement isolé de problème de non-conformité ne mettra pas votre certification ISO en péril, mais les problèmes intermittents nécessitent des mesures correctives. Un problème important découvert par l’auditeur pourrait retarder votre certification et vous empêcher de vous engager pour mettre en place une procédure permettant de résoudre le problème aussi rapidement que possible.

 

ISO 9001 package
ISO 9001 package

 

 

4. Ne pas oublier la revue de direction

 

Votre revue de direction examine votre cadre de management de la qualité dans son intégralité une fois par an. Vos meilleurs superviseurs doivent être inclus pour examiner votre suystème de management de la qualité, vos objectifs pour l’année suivante, les remarques des clients, les problèmes de non-conformité et les actions correctives, l’état des audits internes, ainsi que toute progression dans les procédures et les directives. La revue de direction doit être attentive, et à la recherche de toute information qui aboutira à la formation d’une activité visant à déterminer les problèmes et les possibilités d’amélioration. Votre revue de direction doit être faite pour bien progresser dans le temps afin que les changements puissent être actualisés.

 

5. Vérifier correctement les objectifs

 

Les nouvelles normes ISO ont des conditions préalables plus élevées concernant la définition, la vérification et la modification des objectifs. L’auditeur espère voir que vous avez gardé un œil sur votre développement pour atteindre vos objectifs après un certain temps. Essayez de ne pas hésiter à modifier les objectifs en fonction des demandes de votre entreprise. En période de ralentissement économique, par exemple, il est tout à fait ordinaire de fixer des objectifs qui reflètent l’évolution de la situation financière.

 

6. S’assurer que tout est propre

 

Il est essentiel de s’assurer que l’espace de travail est propre et organisé. Les administrateurs de votre unité doivent effectuer une visite à la chaîne de production avant l’audit afin de s’assurer que tout se trouve au bon endroit.


Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *