Partager sur vos réseaux sociaux

Depuis des siècles la qualité distingue une poignée d’entreprise de la concurrence, et l’amélioration continue demeure le point culminant.

Les marchés ont évolué, les clients et les consommateurs deviennent de plus en plus exigeants. D’où la nécessité de la création de plus en plus de valeurs pour le client et les autres parties intéressées pertinentes.

Sur un marché concurrentiel, il ne suffit pas d’avoir des produits ou services standardés pour être compétitif. Car aucun organisme, produit ou service ne peut durer dans le temps sans l’amélioration continue.

Vous pouvez prendre plusieurs autres exemples, mais Apple avec ses produits et services en est un qui me monte tout de suite à l’esprit.

L’amélioration continue se base sur les principes PDCA ou la roue de Deming

La mise en œuvre efficace des systèmes de management de la qualité, de la santé et sécurité au travail ou de l’énergie est possible, si et seulement si, nous y sommes engagés en conséquence. Sachez bien que l’engagement provient non seulement des intérêts des parties intéressées pertinentes mais surtout du leadership de la haute direction de l’organisme.

En plus de tout ça, les organismes d’aujourd’hui ont besoin des leaders et des collaborateurs ayant le sens de l’amélioration continue. Car cela ne requiert pas des dons ou des capacités particulières pour améliorer la performance de l’organisme.

La capacité analytique ne suffit pas pour améliorer en permanence les processus de l’entreprise. D’ailleurs, nombreux sont les dirigeants arrivés à leurs postes de responsabilité, malgré leur brillante subtilité analytique ou même des expériences professionnelles, ne valorisent pas assez leur capacité d’amélioration continue au bout d’un certain temps.

Alors, la question qu’on peut se poser, comment faire pour imaginer des approches créatives et d’amélioration ?

Au chapitre 10 de la norme ISO 9001, on trouve tout de suite que les entreprises ont pour responsabilité de saisir les opportunités d’amélioration en vue de répondre aux exigences du client et d’accroitre sa satisfaction.

Ces exigences dont on parle affectent directement les points a) et c) de la norme ISO 9001 au chapitre 10.

  1. L’amélioration des produits et services afin de satisfaire aux exigences et de prendre en compte les besoins et attentes futurs;
  2. L’amélioration de la performance et de l’efficacité du système de management de la qualité.

Tout cela peut se faire bien sûr en prenant en compte les non-conformités et les actions correctives.

Il est évident que certains des dirigeants sont moins débrouillards que d’autres à imaginer, à améliorer la performance de leur management. Pourtant, d’autres malgré leur manque de certaines compétences, imposent leur expertise créative, leur capacité d’amélioration sans avoir une imagination naturellement impressionnante.

On constate également que beaucoup de grands inventeurs ne sont pas des créatifs nés ou des gens reconnus pour l’originalité de leur pensée.

 

Développer son potentiel d’amélioration continue

Développer son potentiel d’amélioration continue exige avant tout un état d’esprit à la créativité et à la curiosité. Sa capacité d’amélioration continue peut se développer de façon significative en travaillant sur son attitude et sur les méthodes utilisées.

Pour ce faire…

 

Il est nécessaire de nourrir l’étincelle créative

Cette étape nécessite de s’immerger dans son sujet, de s’imprégner des recherches et des études réalisées. Lisez davantage, interrogez des experts. Accumulez et intégrez autant d’informations que possible. Contentez-vous à les manipuler régulièrement. Allez voir ce qui se passe sur le terrain demeure une des règles d’or pour percer votre curiosité.

En prenant en compte toutes les exigences de la famille ISO 9000 vous pouvez faire de l’amélioration continue votre cheval de bataille.

En point 2.3.5 de la norme ISO 9000, il est dit ceci : Le succès d’un organisme repose sur une volonté constante d’amélioration.

Il est évident que l’amélioration continue reste essentielle pour qu’un organisme conserve sa performance actuelle, réagisse face aux contextes internes et externes et crée des opportunités nouvelles.

Alors, la question qu’on peut se poser…

 

Comment stimuler la créativité et la capacité d’amélioration de son équipe ?

Il est important de passer des idées à l’action dans tout ce que l’on fait. Une fois accumulé les idées et les informations, il est bon de s’engager à les exécuter. Sans cela, nous risquons d’être confortables dans notre zone de confort et notre équipe ne sera pas suffisamment motivée pour nous suivre.

Pour stimuler à la créativité et inciter à l’amélioration continue de son équipe, deux méthodes peuvent être considérées :

 

1ère Méthode : Le brainstorming

Un brainstorming d’équipe consiste à proposer chacun son tour une idée, un mot en lien avec un problème, mais sans réfléchir et surtout sans censure.

 

2ème Méthode : La méthode des cinq (5) pourquoi

Il s’agit de poser la question « pourquoi » sur l’objectif énoncé, puis « pourquoi » à chacune des réponses énoncées. L’idée est de remonter à l’objectif véritable et de trouver une solution simple plutôt que de répondre à la question posée, qui n’est peut-être qu’un moyen.

En point 2.3.5.4, ISO 9000 préconise un ensemble d’actions pour l’amélioration continue qui sont généralement:

  • Encourager la définition d’objectifs d’amélioration à tous les niveaux de l’organisme;
  • Instruire et former le personnel en conséquence, en développant des processus, en auditant la planification, la mise en œuvre, la réalisation et les résultats des projets d’amélioration.

Pour y arriver, il est aussi nécessaire de prendre en compte l’amélioration dans le développement de produits/services et de processus.

La mise en place du processus de l’écoute client reste un point clé à l’amélioration de la qualité dans l’organisme.

Les démarches d’amélioration continue procurent fortement des gains de productivité et de performance spectaculaires.

Les succès de la qualité ne reposent plus sur la seule compétitivité des coûts, mais sur une capacité d’amélioration continue.

L’amélioration continue des processus constitue une source d’inspiration pour les PME, TPE. Plus que des méthodes ou des procédures, c’est avant tout l’attitude et l’engagement de la haute direction dans le reingenering de l’organisme qui fait toute la différence.

Il y a autant de méthode bien sûr que l’on peut utiliser pour l’améliorer continuellement. Car écouter les clients et les parties intéressées représentent la cible qu’on ne peut se permettre d’ignorer.


Partager sur vos réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *